Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 23:31

Hi everybody,

 

Bon, comme je n'ai plus beaucoup de temps pour alimenter ce blog, et oui, je bosse, et c'est dur la vie d'artiste, d'artisan !!, je vous propose de vous rendre sur mon tout nouveau site internet relatif à la création de mon atelier de restauration de meubles et d'objets d'art : "Secrets d'Atelier".

http://www.secretsdatelier.fr/

PhotoHTC-403.jpg

 

Vous y retrouverez les meubles que j'ai eu la chance de restaurer, et ma philosophie de travail.

 

J'ai aussi une page Facebook "Secrets d'Atelier" qui ne traite que de mes restaurations en cours. N'hésitez pas à cliquer sur "j'aime"...........

 

Je reste évidemment à votre disposition pour répondre à toutes vos questions. Et je tâcherai, dès que les missions de super chef d'orchestre : manager, communication, gestionnaire, DRH, achat, photographe...........me lâcheront les baskets !!!

 

bizz à vous.

 

Hasta luego !!IMG_3206.JPG

Partager cet article
Repost0
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 16:46

   SDC12625

Alors on continue la visite de la formation "Restauration de mobilier d'art" délivrée à Chartres............

  

Après les chaises style Henri II de la fin du XIXè siècle, nous voici transportés fin XVIIIè, avec la restauration de 2 stalles en chêne, très abîmées à cause d'un très fort taux d'humidité (l'Eglise est fermée au public depuis 15 ans et a fait l'objet de plusieurs crues de la rivière proche).

 

Que sont les stalles ? Ce sont les sièges réservés aux membres du clergé, aux religieux d’un monastère, placés dans le  chœur (souvent clôturé). Chaque religieux disposait d'une stalle attitrée.

 La disposition de ces sièges en bois adopte la forme d'un U à l'envers au sein duquel se trouve l'autel.

  

 Le plus souvent, les sièges sont en fait des strapontins, dotés au-dessous d'une miséricorde, élément en saillie, ce qui permettait un gain de place lorsque les religieux se devaient de rester debout pendant l'office. SDC12959.JPG

 

Voici une miséricorde relevée pour faire office de strapontin.

Les dossiers et les miséricordes des stalles ont servi de support à des sculptures sur bois parfois magnifiques, ornées de programmes souvent originaux, d'autant plus libres qu'ils n'étaient pas destinés aux fidèles.

 

Sur ce programme, j'ai travaillé en binôme avec une jeune fille de 25 ans, stagiaire comme moi, et copine de chambrée...............coucou ma nana....

 DSCF9360

Voici nos interventions (âme sensible aux termes techniques, s'abstenir !!!!!) :  

-        Rédaction d'un rapport avec proposition d'intervention

-       Dessin technique des pièces à fabriquer (plancher, pupitre, tablette, plinthe)

 -       Calepinage préliminaire au débit du bois

-       Débit

-       Fabrication du plancher : corroyage en parement des éléments du plancher, établissement des pièces, usinage (toupie) des lambourdes, traverses (feuillure) et des lattes embrevées (feuillure / rainure)

-       Démontage complet des joués avec appareil électrique chauffant

-       Consolidation des assemblages

-       Réalisation (selon grosseur) de chevilles ou greffes en "œil de chat" pour boucher les trous des clous

-       Consolidation des assemblages : tenons à peigne, cheville

-       Défonçage à la toupie des chants vermoulus ou joues de rainures des traverses (profilage arrêté)

-       Défonçage à la toupie des parties attaquées par la pourriture des montants (humidité du sol)SDC12950.JPG

-       Suppression au ciseau de bois de parties de joues de rainure abimée

-       Réalisation et collage des greffes à la colle epoxyde bicomposante ou colle vinylique

-       Réalisation de greffes sur les parties comportant des écartements ou des fentes dus au retrait dimensionnel collage irréversible, joint mince vinylique ; joint épais colle époxyde.

-       Affleurage (demi varlope ou rabot à recaler) des greffes collées

-       Fabrication du pupitre et de la tablette manquants : débit, corroyage, établissement des pièces, usinage

-       Réalisation d'un fer à moulurer pour le tarabiscot : prise d'empreinte du profil, touret à meuler

-       Passage du tarabiscot

-       Décapage au décapant chimique puis acide oxalique pour raviver les couleurs du bois

-       Oxydation et mise en teinte des parties neuves   

SDC12964.JPG

 Alors je laisse cette énigme que je n'ai pu résoudre.

 

 Sur les stalles, on retrouve systématique cette élipse sculptée + ou - applatie. Cela doit avoir une signification dans la religion catholique, mais laquelle ? Si vous savez, n'hésitez-pas à me laisser un commentaire.

 

Après nos interventions, les éléments de stalles ont été confiés à un autre groupe qui a effectué le travail fastidieux du remontage, des finitions et de la maquill (maquillage) ou pompeusement de la réintégration chromatique. Grâce à Léa, voici les photos avant la livraison et la mise en place dans l'église. Merci les filles !!!

 

 Stalle remontée avec le plancher tout neuf !! 

 

09012012619-copie-1

 

22032012741.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A suivre.....................

Partager cet article
Repost0
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 08:31

SDC12766-copie-1.JPG  Coucouuuuuuuuuuuuu !!

 

Bon, il faut que je vous le dise, je suis rentrée à la maison avec le fameux diplôme en poche de Restauratrice de mobilier d'art !!!!

 

Le retour n'est quand même pas si simple qu'il y parait................d'abord, il faut accepter sa grande fatigue physique et nerveuse................donc repos obligatoire malgré l'excitation d'être revenu au bercail.

Puis apprendre à gérer le vide, le silence après une année à vivre en collectivité dans la proximité, la mixité...........

Et remettre la machine en route pour la dernière phase, la création de ma petite entreprise....................

 

Maintenant, je vais vous présenter les meubles que j'ai eu la chance de restaurer au cours de cette année de formation.

 

Restauration de 2 chaises type Henri II, fin XIXè s

 

On trouve beaucoup de ces chaises de salle à manger en chêne noirci sur les brocantes qui valent 3 francs six sous...............et pourtant, elles sont massives, tournées, sculptées, travaillées quoi..............certes, je reconnais peu pratique pour de petits intérieurs...................

Voici la liste de mes interventions :

  • Prise de mesures : diagonales et devers
  • Démontage des taquets et équerres
  • Enlèvement des clous et semences sur les traverses de l'assise
  • Déchevillage
  • Etablissement des pièces
  • Collage des pièces cassées
  • Nettoyage des assemblages
  • Réalisation de tenons à peigne et queues d'aronde pour consolider les assemblages cassés
  • Réalisation de greffes pour reconstitution des joues de mortaises

SDC12937.JPG

 Ce pied m'a donné du fil à retordre car les joues de mortaise sollicitées par les semences du tapissier et l'humidité de leur lieu de stockage certainement, étaient pouriies en surface.  Donc, j'ai dégagé les parties malsaines et reconstitué les morceaux manquants.

 

2 greffes en chêne sont déjà collées..............3 ou 4 sont en attenteSDC12912.JPG

 

SDC12917.JPG 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SDC12790.JPG

 Pied cassé (à gauche)

SDC12900.JPG

 

 

 

 

Collage d'une greffe sur bague cassée en 2 morceaux (à droite)

 

  

 

 

 

 

 

SDC12792.JPG

 

 perçage, centrage, collage de cure-dents (prothèses) pour renfort de la sculpture du dossier cassée

 

Fabrication de chevilles

Fabrication de plaquettes pour boules aplaties usées sous les pieds

Décapage, ponçage

Montage à blanc

Collage à la colle de poisson

Rebouchage des trous de semence à la colle vinylique chargée (80 % colle, 20 % sciure de bois)

Bouchage de trous de xylophages à la résine Epoxy

Oxydation des pièces greffées.

 

Ces chaises ont été rendues à leur propriétaire prêtes à être peintes en gris pour faire tendance.

 

Prochaine restauration : 2 stalles d'Eglise.................................................à suivre

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 21:09

Coucou, me revoici, je suis vivante !!!!!!

 

Cela fait 7 mois que je suis en formation "restauration de mobilier d'art" à l'AFPA de Chartres, et l'adaptation fut quelque peu difficile, physiquement dans un 1er temps car nous apprenons les gestes anciens de préparation du bois, donc pas de machines, seulement des outils manuels, et psychologiquement car, la vie collective est quelque peu rude, rustique, rudimentaire..............

 

Tout d'abord, les filles qui sont mieux traitées que les garçons (ils peuvent être logés dans des chambres collectives de 2 ou 4) ont une chambre comme ceci : DSC09381-copie-1.JPGl'encadrement de la fenêtre correspond à la largeur exacte de la chambre. En écartant mes bras, je touche avec mes doigts les 2 murs, cela donne une idée de l'espace. D'ailleurs, un collègue qui devait s'ennuyer un week end a mesuré la surface : 6,94 m².

Donc des conditions spartiates avec des cloisons non insonnorisés, et nous sommes environ plus d'une centaine d'hommes et de femmes de tous horizons sociaux à se cotoyer bien malgré nous......................mais revenons à nos moutons ..............................

 

La formation a débuté par la mise au plan de la future table à fabriquer.

Puis, pour habituer nos muscles dorsaux, de la main et du bras, et pour développer la précision de nos gestes, nous avons commencé la fabrication manuelle d'un petit cadre avec une  une scie à tenonner      

  Copie de SDC11990 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une varlope, c'est lourd en fin de journée (et en début aussi !) 

SDC12009-copie-1.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un rabot à rainurer

SDC11992.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 SDC12000.JPG

 

 

 Un guillaume pour obtenir une feuillure et un rabot à moulurer

 SDC12024

SDC12021.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le chevillage dit "à la tire"  et un petit rabot pour affleurer

 

 SDC12020  

 SDC12012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et voilà le travail............

SDC11998.JPGSDC12035

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, pour les puristes, le corroyage des pièces et leur mise à l'équerre ont été effectués évidemment à la main. Pas de dégau ou de rabot autorisé !!

Après ces exercices, on respecte d'autant plus le travail des anciens et on apprend à reconnaître les traces d'outil.......................

 

A bientôt pour la fabrication de la table de vigneron en résineux plaquée et marquetée...............

Partager cet article
Repost0
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 11:26

 

 

Bonjour everybody !!!!

 

Bon, je ne suis pas raisonnable...............................j'ai pris beaucoup de retard dans ma retranscription de mes expériences bois !!!

 

Tout d'abord, mettons nous à jour de mes cours d'atelier en sculpture.

 

Après l'étoile, les rais de coeurs et la coquille Saint-Jacques de type régence, j'ai choisi mon dernier sujet puisque ma formation s'achevait pour les vacances de février.

J'ai donc opté pour un tableau de narcisses dans un panier d'osier surmonté d'un joli noeud.

SDC12102.JPG

  

 Pas de modelage en argile cette fois-ci, j'ai travaillé à vue en imaginant les volumes, avec l'aide du prof évidemment !!!!

 

   

J'ai pris beaucoup de plaisir à faire ressortir les pétales et la chute de feuilles.

Le bois utilisé est du tilleul, bois très tendre adapté pour la sculpture, bien plus facile à utiliser que la dernière essence employée, le noyer. 

 

   SDC12104.JPG

  

Bon, il me reste à finaliser le noeud et la cordelette, puis à travailler le fond..................mais pour l'instant, la formation Restauration de Mobilier d'Art de l'AFPA de Chartres me prend tellement de temps qu'on verra + tard !

De plus, je souhaite mettre en peinture ce bouquet pour qu'il sorte de son cadre !

 

 

 

 

PS : le fonds musical de la panthère rose, c'est en hommage à mon fils de 16 ans saxophoniste qui souhaite embrasser une carrière prof !!!!

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 22:20

Tout d'abord, on démarre avec un peu de musique ........

5231334401_b83a94f279.jpg
Tout ça pour vous dire que j'ai été prise à la fameuse formation que je demande depuis un an, fameuse formation où j'étais prise en novembre dernier à Limoges mais qui a fermé depuis........................blabla.....................dossier renvoyé à Chartres, stage demandé pour compléter mon dossier et effectué sur les portes de la Cathédrale de Clermont Ferrand.....................et 4 places nationales seulement pour de malheureux demandeurs d'emploi, financées par le Conseil Régional du Centre, merci la Région, je ne vous oublierai pas !
 
Pour visualiser mon futur travail, voici une super vidéo de l'AFPA :  http://metiers.webtv.afpa.fr/tfs/accueil/1532/res:Restaurateur-trice-de-meubles-d-art
 
15 mn de pur bonheur !!
 
Maintenant, il n'y a plus qu'à s'organiser.
Obligée d'interrompre ma formation CAP sculpteur ornemaniste à la fin du 2ème trimestre.............puis...................960 KM aller-retour pour Chartres, 9 h de route par beau temps, une voiture qui possède 240 000 km au compteur...................
Quand j'ai annoncé la bonne nouvelle à mon mari, il n'a pas sauté de joie, le bougre .
Après 2 jours de boule au ventre, l'atmosphère s'est détendue.
Et aujourd'hui, comme je discutais au téléphone avec un ancien stagiaire de son ressenti de l'année passée au sein de l'AFPA, mon mari, qui me connait mieux que je ne me connais, a tenté de me dissuader de revenir chaque semaine au domicile.
"Rentrer le vendredi crevé pour repartir le dimanche crevé du week end, tu ne tiendras pas le coup".
Le pire, c'est qu'il a raison. Alors là, branle bas de combat. Quels sont mes amis qui habitent près de Chartres où je pourrai me réfugier le WE ? Un, deux, trois, plus la belle famille, plus les musées à visiter, plus les sorties parisiennes.................bon, j'ai de quoi m'occuper............
mais au moins revenir tous les 15 jours, sinon, autant me faire bonne soeur !!
Le plus dur, c'est de vivre loin des miens, de ma maison, de ma vie si bien organisée, greuh !
 
Cette formation, c'est mon dernier round, après j'ouvre mon atelier en mars 2012 et je bosse.........................
Aussi, actuellement, j'isole mon garage avec des plaques de polystyrène de 3 cm, parce qu'un atelier avec une température inférieure à 10 ° c'est mission impossible, pas pour le travailleur mais pour les produits chimiques comme la colle, et le vernis qui ne se travaillent pas en dessous de ces minimas.
Voilà, j'ai le sentiment que mon parcours du combattant s'achève enfin........même si la création de mon activité ne sera pas simple..........mais maintenant, je serai mieux armée.
Je vous remercie de m'avoir lu jusqu'au bout, et je vous dit à bientôt pour la suite de cette saga !
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 12:41

5289691054_781e888c91.jpg

Alors, je profite de ses premiers instants de l'année 2011 pour vous présenter mes meilleurs voeux et par la même occasion, les travaux de sculpture réalisés en CAP ornemaniste lors du trimestre dernier.

 

SDC11783.JPG

 Alors voici mon établi de travail au LEP !!!

 

1) Pour commencer, une jolie étoile à 5 branches creusée dans du hêtre. SDC11781.JPG

 

 

 

 

 

 Ensuite, un joli cercle autour de l'étoile, et une doucine en encadrement, en préparation d'un filet de rais de coeur.SDC11789.JPG  SDC11786SDC11786.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Je ferai de cette jolie sculpture un couvercle d'une boite à compartiment qu'il me reste à fabriquer.

 

2) Puis, séance modelage.........................................................pas trop fan !!!

 

SDC11777.JPG

L'objectif étant de créer des volumes, des reliefs, des mouvements sur le modèle...................qui seront ensuite scuptés sur le bois.

  

Et voilà le travail.........SDC11792.JPG

 

 

 

  

3) Enfin, dernier travail, une coquille Saint-Jacques style Régence/Louis XV dans du noyer.

  

Reséance de modelage...............................et toujours pas très fan !!!

 

SDC11824.JPG

 Ce n'est pas simple du tout. Reproduire ce que vous voyez, avec à votre disposition 50 000 outils (je sais, j'exagère ?!), des ébauchoirs, des mirettes, des spatules ..... SDC11818-copie-1.JPG  

 

 

Premiers travaux de défonçage à la défonceuse SDC11819.JPG 

 Puis, sculpture presque (je dis bien presque...) achevée

 

 SDC11858.JPGSDC11856.JPG

 

 

 

 Fin de l'épisode...........................................à bientôt et merci d'être venu....................

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 16:59

Pour débuter ma longue carrière, il me fallait un meuble facile à fabriquer, avec des assemblages simples, et nécessaire dans la maison : une petite bibliothèque pour les livres de la famille.

Il a fallu aller chercher du bois sec de bonne qualité, ce qui ne court pas les rues. A 30 mn de chez moi, il y a un scieur sêcheur très bien.

 

Comme c'était ma 1ère fois et que je ne suis pas équipée pour transporter des planches de 3 mètres de long, un ami m'a rejointe chez le vendeur avec un camion plateau. SDC11802

Une fois que j'ai expliqué ce que je recherchais et ce que je voulais en faire, me voici en train d'acheter du bois sur plot (avec écorce) de 27, 34 et 45 mm, en 2 essences, du pin sylvestre (avec et sans noeuds) et du frêne, soit 0,475 m3, le tout pour moins de 250 € TTC.

 

J'ai stocké le tout dans mon garage comme si c'était un trésor.

 

Et j'ai débité mon bois pour la bibliothèque. Il est de très bonne qualité, car ayant travaillé pendant la formation du bois provenant d'un négoce de matériaux de construction que je ne citerai pas, même débutante, je vois la différence !!! Et en plus moins cher................je l'ai donc signalé à mes amis artisans.

 

Donc je vous présente la fameuse biblio en pin sylvestre :SDC11650

Il s'agit de 5 plateaux de 30 mm d'épaisseur avec des montants de différentes taille, tous tourillonnées, soit une cinquantaine de tourillons en tout (diamètre 10 mm).

Après le corroyage, je me suis aperçue que j'avais mal rangé 1 ou 2 planches de frêne dans le tas de pin. Moralité, j'ai des montants en frêne. Peu importe, cela reste du bois blanc.

J'ai galéré sur le tracé et le perçage des tourillons, car malgré un mini gabarit que j'avais fabriqué, cela n'a pas été concluant.

En plus, j'ai réalisé le trou des tourillons sur le bois de bout des montants à ma mortaiseuses, et le trou sur les plateaux à la perceuse.

 

Malgré un diamètre identique des 2 mèches, je n'ai pas obtenu le même résultat donc, il a fallu ajuster le tir !!!

 

Lorsque j'ai collé les 1ers étages, j'avais des serres-joints de bonne dimension. A partir du 3 ème étage, ce sont des sangles de vélo qui ont fait l'affaire, donc autant dire pas grand chose !! M'enfin, ça a quand même collé, et puis heureusement que c'est pour moi.............Oui, je sais, il faut que je m'équipe de vraies sangles pour serrer !!!

 

Une fois poncée, j'ai choisi de teinter le meuble avec une recette simple. Alors, j'ai appelé mon ami ébéniste à le retraite, et voici ce qu'il m'a livré :

pour du pin sylvestre, laisser décocter de la chicorée en grain dans l'eau frémissante, filtrer, laisser refroidir et ajouter quelques gouttes d'alcali ammoniaque. Il s'agit d'une teinte à l'eau.

 

Vous dosez comme vous le sentez, c'est de la cuisine. J'ai du prendre la moitié d'un paquet de 500 g de chicorée que j'ai jetée dans ma casserole d'eau chaude, j'ai laissé ça sur le feu 30 mn (au pif), j'ai filtré, mis dans une bouteille en verre, et rajouter 2-3 gouttes d'alcali ammoniaque.  

J'ai passé ce mélange à l'éponge sur le meuble en 1 seule couche. Bien faire sécher.

La bibliotSDC11773.JPGhèque est passée de blanc clair rosé à jaune brun miel, j'ai vu dans une pub de mobilier quelque chose qui ressemblait à "couleur savane".

Pas mal et très naturel tout cela.

Ma finition, je la veux cirée. 2 possibilités s'offrent à moi, soit j'égrène et je passe mon encaustique (cire+thérébentine), soit je passe un fondur cellulosique puis de l'encaustique.

J'ai choisi la seconde solution plus protectrice puisque le fondur remplit les pores, le pin étant un bois qui s'écharde, et puis surtout pour m'entraîner à passer un fondur au pinceau, ce que je n'ai jamais fait.

Ensuite, j'ai fabriqué mon encaustique : de la cire d'abeille pure débitée en copeaux pour faciliter sa dissolution et recouverte d'essence de thérébentine.

Je l'ai passé au pinceau avec un sèche-cheveux pour faire fondre la cire, et le résultat est très beau, cela brille et renvoie la lumière. Je neSDC11775.JPG regrette pas.

Et enfin, il fallait décider de l'emplacement du chef-d'oeuvre.

Au départ, dans un recoin sous une sous-pente près des chambres, et au final..........................dans le salon. Y a pas de raison, un chef-d'oeuvre s'expose sans complexe.

SDC11776

 

 

  A bientôt.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 13:28

Que le temps passe vite !!! Il s'en est passé des choses ...................

 

Bon, je suis mes cours de sculpture en prévision de l'examen du CAP en juin. Les matières sont les suivantes :

 

- 15 heures d'atelier,

- 2 heures de dessin technique,

- 2 heures d'histoire des styles et de dessin d'art.

 

A cela, je rajoute, le mercredi matin avec un élève qui m'initie, la pratique de la marquèterie.  301037025_d9a5664c69.jpg

 

Et le lundi, je me paie des cours du soir de retauration de mobilier via le GRETA. J'emmène un petit meuble plaqué qui rentre dans ma voiture, et le professeur me donne le mode opératoire pour décrasser, dévernir, réparer.........etc. dans la restauration, il y a beaucoup de chimie : alcool à 90 °, alcool à brûler et d'autres encore + dangereux ......

 

Enfin, pour répondre à la demande de l'AFPA de Chartres suite à mon souhait de suivre la formation Restauration de Mobilier d'Art, j'ai harcelé gentillement un chef d'entreprise pour réaliser le stage demandé.

 

J'ai passé 4 jours à poncer les portes tambourSDC11698.JPG de la cathédrale de Clermont Ferrand.

Que sont les portes tambour ?

Si vous voulez épater la galerie, ce sont les portes qui constituent le sas d'entrée dans une église, après la grande porte monumentale (sur cette photo, entrée sud), pour éviter que les courants d'air et le froid ne rentrent.

En général, le sas est composé de 2 ou 4 portes. A la cathédrale de Clermont Ferrand, il y en a 4 par entrée, une entrée sud, et une entrée nord.

Donc, Bibi a travaillé sur les portes de l'entrée sud, à l'intérieur même de la cathédrale (photo n° 2), car la partie sas était déjà prête à être peinte.SDC11702.JPG

A évidemment, s'agissant d'un monument historique, l'architecte des bâtiments de France décide des travaux et du mode opératoire, et une peinture à l'ancienne a été choisie.

 

La composition est + que surprenante : farine de blé (et oui, on en mangerait), huile de lin, pigments naturels pour donner un rouge plutôt sang de boeuf (ocre, hématite......) et un émulsifiant. Il y a eu un reportage sur des peintures anciennes pour des portes cette semaine à la TV sur Racines et des Ailes, faut que j'aille voir................

 

Comme ces portes ont été fabriquées dans l'esprit gothique, j'ai eu le temps d'examiner de près les moulures, les raccords de moulure sans coupe d'onglet, la sculpture plis de serviette.........etc.

C'est physique comme travail, puisque tout a été poncé à la main verticalement avec du papier de verre, alors ce fut séance de gymnastique gratos ! Et quand on a le droit de prendre la ponceuse excentrique sur les plats en fin de journée, je peux vous assurer que la machine se révèle très très lourde !!

J'ai donc rédigé mon rapport de stage et transmis à Chartres, y a plus qu'à attendre la réponse..................

 

Honnêtement, avec tout ce que je fais cette année, je ne suis pas du tout anxieuse, je souhaite seulement que les échanges avec les personnes rencontrées au lycée depuis octobre soient très enrichissantes pour mon avenir professionnel..................................Conclusion, tout va bien....................pour le moment.......................

 

Allez, je me lache, je vous bizzzzzzzz

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 14:54

4990211162_40b01fed41.jpgLa vie est très surprenante....................................... je vous raconte...........

 

Jeudi dernier, gros moment de déprime, j'ai obtenu une réponse négative du Conseil Régional pour la formation de restauration de mobiliers anciens, et puis l'artisan que j'avais démarché pour effectué quelques semaines de stage, me donne lui aussi une réponse négative par mail après m'avoir fait entendre qu'il me prendrait peut-être un mois. Ceci dit, je le comprends, car c'est un jeune qui s'installe, qui accepte déjà bien volontiers des lycéens, alors on ne peut pas tout lui demander !!!

 

Donc, grosse baisse d'énergie............................mais comme je pressentais le coup, je me suis réfugiée dans mon atelier où j'avais commencé la fabrication d'une petite bibliothèque très simple.

 

Vendredi, ma voisine m'annonce qu'elle a lu un article dans le journal local informant que les cours du soir de sculpture our adultes proposés par le Greta et que j'avais suivis l'an dernier vont reprendre. "Je recherche le journal et je te le fais passer". Ce qu'elle fit dimanche soir.

 

En effet, l'article mentionne des cours du soir de sculpture ornemaniste (cad décoration), d'ébénisterie, de menuiserie, de marquetterie et de .............restauration de mobiliers anciens !!

Lundi, donc avant hier, j'appelle pour plus d'information le chef de travaux du lycée professionnel chargé de ces formations.

Dans le fil de la conversation, j'apprends qu'un adulte va passer le CAP Arts du bois, option sculpteur ornemaniste en candidat libre.

Je connais cet adulte puisque nous avons pris les cours de sculpture ensemble l'an passé.

Par curiosité, je demande comment la personne s'est financée la formation. Et oh surprise, c'est gratuit............................pour des raisons de maintien d'effectif.

Et bien moi, je suis aussi intéressée puisqu'actuellement, je ne fais rien.

Et me voilà partie en formation aujourd'hui, pour me présenter au CAP sculpture au mois de juin.

Trop contente.............. car c'est près de chez moi (un luxe de rentrer tous les soirs à la maison), cette formation s'étale sur seulement 2,5 jours/semaine, je connais l'enseignant qui est tès sympa et très professionnel puisque c'est le même prof pour les élèves de CAP et les adultes des cours du soir, et j'aurai aussi accès aux autres professeurs du bois pour leur poser mes 10 000 questions lorsque j'aurai des difficultés dans ma fabrication : menuisier, ébéniste/restaurateur, marqueteur.

 

Moralité, faut vraiment croire dans son projet, car lorsque vous l'avez installé dans votre tête et dans celles des gens, et bien la roue tourne !

 

 

Et là, formidable, un revirement de situation : l'AFPA de Chartres (qui a reçu mon dossier de candidature dès que j'ai eu la réponse négative de l'AFPA de Limoges) m'a appelée aujourd'hui car ils voudraient que je réalise un stage chez un restaurateur, puis que je leur transmette un rapport pour que mon dossier soit complet et puisse être examiné pour la prochaine session de mars 2011. Je fais quoi docteur ???????? Je viens de commencer ma vie d'élève en sculpture ????????????? Et si je faisais les 2 ???????????????????

4802207686_87080fe6c5.jpgPour info, j'habite à 5 heures de route de Chartres, j'ai un mari (encore par les temps qui courent !!!), 3 enfants, 1 chien, 1 chat et blablabla...........

 

Crotte alors, je ne m'attendais pas à un rebondissement si rapide..............je vais examiner le problème et vos suggestions sont les bienvenus........................AU SECOURS......................................

 

 

Partager cet article
Repost0